Transformer un véhicule thermique en véhicule électrique : le “rétrofit”

Les véhicules électriques commencent à s’imposer de plus en plus sur le marché automobile. Alors, devez-vous mettre au rebut votre voiture thermique, essence ou diesel, et passer à l’électrique ? Pas si sûr ! Il est maintenant possible de changer la motorisation tout en conservant son véhicule : c’est le “rétrofit”. 

C’est quoi le rétrofit électrique ?

Le rétrofit c’est le fait de transformer un véhicule, initialement doté d’un moteur thermique (essence ou diesel), en un véhicule électrique. 🔌 Le terme “Rétrofit” vient de l’anglais qui signifie « modifier » ou « réajuster ». 

Dans le cadre d’un rétrofit, tous les éléments liés au fonctionnement thermique sont retirés pour être remplacés par un moteur électrique et des batteries neufs. Adieu donc mécanique d’origine, moteur, réservoir, pot d’échappement… 

Cette modification du véhicule a été rendue possible en France en avril 2020 grâce à la parution d’un nouvel arrêté dans le Journal Officiel. Avant cet arrêté, il n’était pas interdit de modifier le moteur, mais cela était extrêmement compliqué et cher. En effet, il fallait notamment avoir obtenu l’accord du constructeur d’origine pour être homologué et donc… avoir le droit de rouler. 

👉  Le rétrofit n’est pas réservé qu’aux voitures ! Il peut aussi se faire pour des bus, motos, camions, bateaux… 

Est-ce que toutes les voitures thermiques peuvent devenir électriques ?

Théoriquement oui, dès lors qu’en France, les voitures ont plus de 5 ans.
Pour les deux-roues, l’âge descend à 3 ans. 

Dans la pratique, on remarque que les acteurs proposant ce type de transformation se concentrent sur les modèles de voitures les plus courants. En effet, il y a des coûts d’homologation à payer pour chaque modèle (plusieurs centaines de milliers d’euros), et ce, quel que soit le nombre d’unités produites. 

Où faire transformer une voiture thermique en électrique ? 

Il existe plusieurs acteurs qui pratiquent le rétrofit comme par exemple Transition One pour les voitures récentes (Fiat 500, C1, Clio 3…), Retrofuture pour les véhicules anciens, e-Roadster, etc. Dans tous les cas, seul un professionnel qualifié avec une autorisation d’homologation auprès de l’UTAC (Union Technique de l’Automobile, du motocycle et du Cycle) peut réaliser cette transformation. Pas question de le faire vous-mêmes.

À la fin, le véhicule devra être homologué à nouveau pour être autorisé à circuler… et c’est le professionnel qui s’en charge ! Vous devrez aussi faire changer votre carte grise.

Combien ça coûte le rétrofit ? Quelles sont les aides disponibles ?

On ne va pas se mentir… Globalement, ça coûte cher ! Le prix du rétrofit varie en fonction du modèle de véhicule et de son autonomie. Heureusement, des aides ont été mises en place pour vous aider à sauter le pas.

Les aides pour le rétrofit

Il existe la prime d’État, valable pour tous (sous réserve du respect des conditions listées juste après). La prime dépend de votre revenu fiscal de référence : 

  • S’il est inférieur ou égal à 18 000 € / part : le montant de l’aide est fixé à 80 % du prix d’achat du véhicule dans la limite de 5 000 €.
  • S’il est supérieur à 18 000 € / part : aide de 2500 €.

Quelques conditions sont à remplir : 

  • Être majeur
  • Être domicilié en France
  • Avoir fait transformer le moteur thermique de votre véhicule en moteur électrique à batterie ou à pile à combustible par un professionnel habilité
  • Avoir acheté le véhicule à transformer depuis au moins 1 an
  • Ne pas le vendre dans les 6 mois suivant son achat ni avant d’avoir parcouru au moins 6 000 km

Pour compléter cette aide d’État, il y a aussi des aides locales.

En Ile-de-France, une aide de 2500 € peut être accordée.
Si vous habitez dans la métropole Grenoble-Alpes, et que votre demande concerne un véhicule utilitaire, le montant de l’aide complémentaire pourra aller de 2500 € à 7200 € selon vos revenus et type d’utilitaire (petit ou grand). 

Quel est le prix d’un rétrofit ?

En moyenne, comptez 15 000 € pour transformer son véhicule thermique en électrique. 

Primes déduites…

  • Pour une petite citadine (Twingo, Toyota Aygo, C1, 107, Fiat 500…), le budget oscillerait entre 5000 € et 8000 €.
  • Pour des voitures un peu plus grosses (Clio 3, 207, C3, Dacia Sandero, Mini – et utilitaires légers comme le Citroën Berlingo, Peugeot Partner, Renault Kangoo…), le budget serait de l’ordre de 11 000 €.  
  • Et jusqu’à 50 000 € pour une berline avec plus d’autonomie… 

Avantages et inconvénients du rétrofit 

Avantages du rétrofit

Comme pour tout véhicule électrique :

Et aussi… :

  • Un plus faible impact environnemental qu’en achetant un véhicule électrique neuf. 
  • Le Rétrofit prolonge la vie des voitures anciennes et évite leur recyclage alors qu’elles peuvent encore être utilisées.
  • Installation rapide (4h environ chez un acteur comme Transition-one).
Inconvénients du rétrofit
  • Le coût de la démarche.
  • Toutes les voitures ne sont a priori pas encore transformables. Seuls les véhicules les plus populaires sont concernés.
  • Une autonomie de batterie encore assez faible et qui varie selon les modèles, entre 100 et 200 km. 
  • Une vitesse de pointe qui peut parfois être limitée pour les véhicules, entre 100 et 130 km/h. 
  • En cas de réparations, il sera nécessaire de vous rendre dans un garage spécifique, apte à intervenir sur ce type d’équipement.

Pour plus d’informations sur le Retrofit, vous pouvez consulter le site web de l’Association AIRe et aussi regarder cette vidéo. ⬇️


Sur Carventura.com, on ne propose pas de prestation de rétrofit. Par contre, si vous souhaitez passer à l’électrique, on a des modèles d’occasion à vous proposer ! Tous sont sous garantie et ont été inspectés en amont par un professionnel. En cas de questions, appelez nos coachs auto au 09 72 50 10 50.

Photo de couverture : Technologie photo créé par standret – fr.freepik.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *