Tout savoir sur l’histoire de la voiture noire

L’automobile c’est à la fois prendre la route et avoir un sentiment de liberté au volant de sa voiture mais c’est aussi pour certains (vous peut-être?) un objet de rêve. Aujourd’hui Carventura met en avant la voiture noire de Bugatti

Pourquoi la voiture noire ?
L’histoire de la voiture noire…

Présentée en mars 2019, la « nouvelle » hypercar de la firme de Molsheim nommée « voiture noire » fait échos au passé. En effet, elle s’inspire de l’un des modèles les plus mythiques de la marque Bugatti : la Bugatti type 57 SC Atlantic. Mais on pourrait donc se demander pourquoi un modèle noire et pourquoi l’avoir nommée la voiture noire ? Alors que Stephan Winkelmann, PDG de Bugatti parle de « Son esthétique [qui] est un véritable hymne à la beauté ». Aujourd’hui, Carventura vous invite à découvrir son histoire…

les 4 modèles de la Bugatti type 57 SC Atlantic

Dans les années 1930, 4 Bugatti Type 57 SC Atlantic ont été produites :

  • #57374 – 1936, le premier modèle : La Bugatti Type 57 SC avec le numéro de châssis #57374 fut celle du politicien britannique Baron Victor Rothschild et a été le premier modèle conçu par la firme. Elle arborait une teinte « bleu gris » et était sans compresseur.
  • #57453 – le second modèle : Le modèle, de couleur noire, appartenait à Jean Bugatti. Son esthétisme lui plaisait tellement qu’il a décidé de la concertée et de la baptiser « la voiture noire ». À quelques très rares exceptions, il était le seul à pouvoir s’asseoir à son volant…
  • #57473 – Octobre 1936 : le 3ème modèle de la Type 57 SC Atlantic est livrée à son acheteur, un homme d’affaires parisien : Jacques Holzschuh.
  • #57591 – Mai 1938, modèle n°4 : la 4ème Atlantic fut commandée et acquise par l’avocat britannique Richard Pope avant d’être revendue. Son second propriétaire aura un accident qui détruira la voiture avant d’avoir été reconstruite. Aujourd’hui, la Bugatti Type 57 SC Atlantique #57591 fait partie de la collection de Ralph Lauren, son 5ème propriétaire.

On comprend donc que la voiture noire fait échos à l’Atlantic de Jean Bugatti mais ce n’est pas qu’une histoire de marketing… Bien au contraire. En effet, l’Atlantic au châssis #57453 est la seule à avoir disparue : les 3 autres modèles sont encore présents dans des collections privées. Pour retracer l’histoire, elle a été vue pour la dernière fois en 1940 lors de la Seconde Guerre Mondiale dans un train entre Molsheim et Bordeaux pour échapper à l’invasion des troupes allemandes… Peu de chance donc de la retrouver malgré le fait qu’elle soit estimée à plus de 100 millions d’euros !

> Bon à savoir : La 57 SC Atlantic est un hommage à Jean Mermoz, ami de Jean Bugatti, mort en 1936 dans l’océan Atlantique

La voiture noire,
un clin d’oeil à la #57453

Dotée d’une ligne centrale d’un alliage de magnésium et d’aluminium, elle fait parfaitement échos à la 57 SC Atlantic. Unique en son genre, elle ne sera donc produite qu’en un seul exemplaire pour la (modique ?) somme de 11 millions d’euros (HT) soit la voiture la plus chère de l’histoire de l’automobile.
Au dernières nouvelles, l’unique modèle devrait appartenir au riche prince saoudien Badr Bin Saud comme affiché sur son compte Instagram @b14

En savoir plus sur le modèle

  • Modèle unique sur base de Bugatti Chiron
  • Modèle inspiré de la 57SC Atlantic
  • Moteur 8 litres W16 de 4 turbos
  • Carrosserie en fibre de carbone
  • Ligne centrale d’alliage magnésium & aluminium
  • Pouvant passer de 0 à 100 km/h en 2,4 secondes et de 0 à 200 km/h en 6,1 secondes
  • Puissance maximale : Jusqu’à 420 km/h (1500chevaux)

À propos de Carventura

Bien que vous ne retrouverez pas de Bugatti dépassant le million d’euros, retrouvez sur Carventura.com un large choix de véhicules d’occasion inspectés et garantis livrés directement chez vous. Envie de découvrir les voitures en vente ?

> Voir les annonces

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *