Comment négocier le prix d’une voiture d’occasion ? – Conseils & infos

Sur le marché de l’occasion, il est souvent coutume de négocier le prix d’une voiture. « Faites vos prix, faites vos prix, qui dit mieux? », on se croirait presque aux enchères et le vendeur peut vite fait se sentir agressé au risque d’annuler la vente. Aujourd’hui, Carventura vous décrypte cette pratique de négociation sur le capot et vous donne quelques conseils.

La négociation : je suis sûr de faire une bonne affaire !

Détrompez-vous, négocier le prix d’un véhicule ne veut pas toujours dire faire une bonne affaire ! En général, un vendeur qui accepte une négociation sait que son véhicule ne répond plus à certains critères (comme par exemple une climatisation qui ne fonctionne plus et non précisé dans l’annonce).

Dans le cas où vous souhaitez négocier, voici quelques conseils et techniques de négociation :

  • Négociez sur des frais réels que vous allez avoir à débourser en achetant le véhicule. Il ne s’agit pas d’arnaquer le vendeur mais de faire une bonne affaire. Pensez donc à demander le carnet d’entretien du véhicule pour anticiper un changement de pneus, une courroie de distribution en fin de vie, etc.;
  • Vérifiez l’usure de la voiture : si, par exemple, le vendeur roule plus de 20000km par an, vous pouvez jouer du kilométrage pour faire baisser le prix de vente.
  • La difficulté de la revente du véhicule. Si le modèle est peu recherché et que vous souhaitez le revendre dans quelques années, il faudra vous attendre à une décote importante…

Et pour finir, à la fin de votre négociation, si vous vous rendez compte que le vendeur accepte une baisse de prix (trop) conséquente, notez bien qu’il peut s’agir d’une arnaque.

Quelle baisse de prix pour quels frais à engager ?

Concernant la négociation, vous pouvez déjà vous appuyer sur ces quelques frais qui seront à votre charge. À titre d’exemple, si le vendeur ne souhaite pas remettre en état le véhicule, votre coût d’achat sera amoindri pour pouvoir prendre en charge ces éléments.

  • Un problème de peinture : comptez environ 150 € la retouche de peinture par élément
  • Le Pare-chocs : tout dépend du véhicule mais certains pare-chocs coûtent près de 1 000 €
  • Un phare cassé : comptez entre 50€ en casse et plus de 750€ sur certains modèles neufs.
  • Un habitacle incrusté de crasse : le nettoyage complet par un professionnel sera d’environ 200 €
  • Les amortisseurs sont à changer ? Il faudra débourser plus de 750 €
  • Disques et plaquettes à changer ? Le remplacement peut monter à plus de 600€

Savez vous que vous pouvez acheter une occasion déjà négociée pour vous ?

Le tiers de confiance : acheteurs et vendeurs y trouvent leur compte !

Le tiers de confiance est un professionnel qui prend en compte l’état réel du véhicule. A travers une inspection réalisée par un spécialiste automobile, le tiers de confiance s’assure de la conformité et la fiabilité du véhicule. En d’autres termes : plus besoin de marchander, le vendeur et l’acheteur font une transaction au meilleur prix et sans concession !

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *