Souvenirs : l’emblématique Renault R5

Produite à plus de 5 millions d’exemplaires de 1972 à 1984, cette voiture a su marquer l’histoire. La première “mini” de la gamme Renault. Elle sera la voiture la plus vendue en France pendant 10 ans, de 1974 à 1984. 

Renault R5 : un nouveau concept auto 

Au début des années 70, le marché automobile est assez restreint et ne compte que 3 types de voitures : petite, moyenne ou grosse voiture. Toutes sont fiables et résistantes, mais l’élégance et le confort sont surtout réservés aux véhicules les plus imposants… Et les plus chers. 

La Renault R5 se démarque et propose un nouveau concept. En proposant une citadine solide mais plus élégante et rapide que celles proposées à l’époque. L’objectif est simple : lier l’utile à l’agréable en proposant une voiture pratique, belle et performante.  

Les dates clés de la Renault R5

  • 1968 : c’est l’année des premières esquisses du projet. Appelé à l’époque Projet 112, il débouchera sur la Renault R5 après quelques mois.
  • 28 janvier 1972 : c’est le jour de présentation de la R5 au grand public, la date à retenir !
  • 1973 : 2ème version de la R5, le moteur passe d’un rapport volumétrique de 8,3 à 9,25 et quelques modifications ont lieu sur le tableau de bord. 
  • 1974 : 3ème version du véhicule : la R5 LS. Quelques modifications sont apportées à l’habitacle et aux équipements avec de la moquette au plancher, un compte tours électronique, des phares à iode et un essuie-glace arrière. 
  • 1975 : 4ème version du véhicule : la TS. Elle intègre une mini-console centrale, des feux de recul, mais aussi des ceintures de sécurité avec enrouleurs de série.
  • Février 1976 : apparition du modèle GTL. Il dispose de protections latérales et d’un moteur 1289 cc.
  • 1977 : la version Alpine fait son apparition. Son design plus affirmé ravit les sportifs.
  • 1978 : production d’une première série illimitée : la R5 Monte Carlo.
  • 1980 : apparition des 5 portes sur les différentes versions du véhicule.
  • 1981 : la version Turbo fait son apparition avec un moteur plus puissant.
  • 1982 : la Renault R5 s’enrichit de versions “hauts de gamme” avec la TX, TX automatic, et l’alpine turbo.
  • 1983 : le constructeur propose la version Campus produite à 5 000 exemplaires. Celle-ci dispose entre autres d’un toit ouvrant.
  • 1983 : le constructeur propose des Renault R5 “Coach” en récupérant des 3 portes et les vendant aux plus jeunes à des prix attractifs.
  • 1984 : Renault propose la R5 Super Campus disponible en trois couleurs : jaune, bordeaux et bleu. Et la Renault 5 prend alors le nom de supercinq.
  • 1985 : la gamme est simplifiée et prend l’appellation Laureate, signant la fin de la Renault R5. 

Le design emblématique de la Renault 5

La Renault R5 a marqué le paysage automobile Européen, grâce à son concept mais aussi à son design. On y retrouve des formes arrondies, des pare-chocs intégrés à sa carrosserie et en polyester, et non pas en chrome comme la majorité des voitures de l’époque. 

Elle sera d’abord proposée en 3 portes comme les coupés des années 70, pour indiquer rapidement qu’il s’agit d’une voiture performante. La R5 est aussi appréciée pour sa banquette arrière rabattable qui la rend très pratique pour une voiture à 3 portes. 

Elle marque aussi les esprits avec son intérieur coloré et ses cadrans carrés très “seventies” qui font sensation lors de sa commercialisation !

Une technologie réfléchie

La R5 se veut résistante et cela passe par la technologie.

Elle dispose d’une structure centrale indéformable permettant à l’habitacle de rester intact en cas de choc. Tous les coups sont donc encaissés par la partie avant, une première à l’époque. La R5 s’équipe de boucliers de protection en polyester de chaque côté du véhicule. Le choix de la matière n’est pas anodin puisque le polyester permet une meilleure protection et optimise donc la sécurité des passagers.

Le constructeur fait aussi le choix de reprendre des éléments de la R4 pour des raisons économiques, mais aussi pour des raisons d’efficacité. Des pièces qui ont déjà fait leurs preuves comme les suspensions, la structure monocoque, ou encore le moteur longitudinal sont reprises.

Un marché international 

La R5 est un véritable succès en France, mais elle est aussi très appréciée et vendue à l’international notamment aux États-Unis ou encore au Canada à partir de 1976, sous le nom “Le Car”. Elle obtiendra d’ailleurs 50% des parts de marché des citadines au Québec où elle se vend très bien. 

Le retour de la R5

La R5 a toujours su s’adapter au fil du temps en restant à l’écoute de ses clients que ce soit au niveau du design, des couleurs, ou encore du prix. En proposant un véhicule efficace, design, et en accord avec les envies des clients, la R5 s’est vite placée dans le top des ventes.

Bonne nouvelle, cette voiture mythique de Renault devrait bientôt refaire son apparition sur nos routes avec une version électrique ! Est-ce qu’elle connaîtra de nouveau la gloire ? On le saura bientôt… En attendant vous pouvez aussi découvrir l’histoire du logo Renault juste ici.

En attendant de pouvoir reprendre le volant d’une R5, vous pouvez trouver un véhicule Renault d’occasion sur Carventura.com 👀

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *