Radar de vitesse : comment ça marche ?

Détestés par ceux qui aiment la conduite sportive, les radars sont bel et bien présents sur nos routes. Et bien que nous sachions qu’ils permettent aux forces de l’ordre de connaître la vitesse d’un véhicule sur la route, savons-nous comment ils fonctionnent ? Petit décryptage Carventura (attention… le radar c’est technique. 🤓)

L’effet Doppler & le radar

Le fonctionnement d’un radar est simple : la vitesse émet des ondes. Sur le principe de l’effet Doppler, le radar analyse la vitesse d’un véhicule à travers le décalage de fréquence des ondes. 

Ce n’est pas clair ? Pas de souci ! Imaginez que vous êtes au volant de votre voiture et passez plusieurs fois devant un radar…

  • Au premier passage vous êtes à une vitesse de 50km/h sur une route à 50km/h. Le radar enregistre la fréquence des ondes. Il ne se passe rien car les ondes sont les mêmes que celles servant de référence. 
  • Par contre, si la deuxième fois vous passez avec 10km/h supplémentaires, les ondes seront plus rapprochées. Il se formera donc une courbe « anormale » et le radar comprendra que vous n’avez pas suivi l’enregistrement de référence. 

En d’autres termes si la fréquence émise par votre véhicule est différente de celle programmée dans le radar, alors vous serez verbalisé(e)

Rassurez-vous, les radars possèdent tout de même une marge d’erreur (qui comprendra notamment les variations dues au climat). La marge d’erreur est de 5km/h pour une vitesse maximale de 100km/h et au-delà, la tolérance passe à 5% de la vitesse. 

Effet Doppler d'une source sonore en mouvement
Effet Doppler d’une source sonore en mouvement

À propos de l’effet Doppler

Nous ne sommes pas experts dans le sujet des ondes électromagnétiques  néanmoins, nous pouvons vous en dire un peu plus sur l’effet Doppler.

La découverte de l’effet Doppler

Il s’agit d’une découverte faite par Christian Doppler et présentée en 1842 en Autriche à l’occasion de la parution de son mémoire « Sur la lumière colorée des étoiles doubles et d’autres étoiles du ciel ».  Lors de son étude, le physicien autrichien démontre l’influence de la vitesse d’un objet sur la fréquence de la lumière. C’est d’ailleurs grâce à lui que l’astrophysique a pu se développer.

Néanmoins, ce n’est qu’en 1845 que voit réellement le jour « l’effet Doppler ». Le chimiste et météorologue Buys Ballot fera l’expérimentation d’un effet Doppler par le son. 

À quoi sert la mesure de l’effet Doppler ? 

La mesure de l’effet Doppler ne s’arrête pas à la vitesse d’une voiture (et donc des radars). En effet, elle est aussi utilisée dans le secteur médical notamment pour la réalisation d’échographies ou bien lors d’examens médicaux liés au sang. 

Partager