Mauvais stationnement : je risque quoi ?

Une course rapide, un enfant à déposer à l’école, nombreuses sont les fois où l’on se stationne à la va-vite. Mais il ne faut pas oublier qu’un mauvais stationnement est dangereux et risqué. Aujourd’hui, l’équipe Carventura vous donne plus de visibilité sur les sanctions que vous êtes susceptible d’avoir en cas de stationnement (ou arrêt) dangereux. 

Qu’est ce qu’un mauvais stationnement ? 

Il faut tout d’abord faire la distinction entre les différents types de mauvais stationnements. On pourra donc retrouver le stationnement gênant et le stationnement dangereux. Mais comment les distinguer ? Pas d’inquiétude, on vous dit tout juste en bas 👇🏻

Qu’est ce qu’un stationnement gênant ? 

Un stationnement gênant est, comme son nom l’indique, gênant mais pas dangereux. On considère donc qu’un stationnement est gênant dans les situations suivantes : 

  • stationnement sur les trottoirs ou passages réservés aux piétons, aux cyclistes, aux taxis ou aux transports en commun, 
  • stationnement sur les ponts et sous les tunnels, 
  • devant les entrées d’immeubles riverains, 
  • Stationnement en double file,
  • et enfin sur les emplacements de livraison.
Qu’est ce qu’un stationnement dangereux ? 

Le stationnement dit dangereux est déterminé lorsque votre véhicule est situé dans l’un des endroits cité ci-dessous : 

  • Un endroit limitant la visibilité des autres automobilistes sur la route, 
  • Lors d’un stationnement sur un rond point ou carrefour giratoire,
  • A proximité ou dans un virage,
  • A un croisement de routes,
  • Aux abords d’un passage à niveau,
  • Au sommet d’une côte ou d’une Montagne (empêchant d’autres véhicules de poursuivre leur route dans les meilleures conditions).

Que dit le code de la route sur l’arrêt ou le stationnement  dangereux ?

Dans le code de la route, l’article R417-9 stipule que « Tout véhicule à l’arrêt ou en stationnement doit être placé de manière à ne pas constituer un danger pour les usagers. Sont notamment considérés comme dangereux, lorsque la visibilité est insuffisante, l’arrêt et le stationnement à proximité des intersections de routes, des virages, des sommets de côte et des passages à niveau. »
Outre ce texte de loi, cette infraction mène à une amende suite à un PV (ou procès verbal électronique) avec le code NATINF 201.

Bon à savoir : NATINF exprime la NATure de l’INFraction

Je risque quoi en cas de mauvais stationnement ?

En cas de mauvais stationnement, outre l’accident, vous risquez une amende et un retrait de point. Voici le récapitulatif des sanctions applicables : 

  • Perte de 3 points sur le permis de conduire dans le cas d’un stationnement dangereux ou sur autoroute)
  • Amende forfaitaire de 35€ pour un stationnement gênant 
  • Amende forfaitaire de 135€ ou majorée de 375€ pour un stationnement dangereux 
  • Peine complémentaire et suspension de permis possible pour une durée de 3 ans maximum 
  • Une immobilisation et mise en fourrière du véhicule 

Bon à savoir : l’amende minorée de 90€ n’est pas applicable dans ce cas de figure

Mon véhicule est mis à la fourrière suite à un mauvais stationnement, que faire ? 

Si votre véhicule est à la fourrière, allez vite le récupérer sinon la note risque d’être salée… En attendant, retrouvez toutes les démarches et nos conseils sur la page dédiée : Fourrière : qui contacter, quels frais et quelles démarches administratives ?