La voiture autonome, j’y comprends rien !

On entend de plus en plus parler de véhicule autonome. Mais au fond qu’est ce que la voiture autonome, comment ça marche et qu’est ce que ça implique ? Sur le blog de Carventura, on essaie de vous répondre le plus facilement possible !

Qu’est ce qu’une voiture autonome ?

Pour faire simple, une voiture autonome est un véhicule qui peut rouler sans votre intervention. Le système de pilotage permet de prendre la route sans avoir à toucher le volant ou gérer les créneaux : une voiture sans conducteur.

La voiture autonome : comment ça marche ?

On ne va pas vous décrire ce qu’est une voiture, néanmoins, le véhicule autonome détient quelques équipements supplémentaires permettant de le rendre « autonome ». En bref, une série de capteurs, radars et caméras sont présents dans le véhicule pour comprendre et anticiper l’environnement extérieur de la voiture.

Et si vous vous dites « C’est génial, mais ça veut dire quoi concrètement ? » et bien sachez que ces équipements permettent de prendre en considération plusieurs éléments :

  • les marquages au sol,
  • les panneaux de signalisation,
  • les autres véhicules,
  • les piétons, etc.

C’est à travers un programme d’intelligence artificielle (AI) qui mémorisera, apprendra et communiquera avec les autres véhicules que vous pourrez circuler librement. Et grâce au véhicule autonome, vous n’avez plus à gérer les accélérations et freinages, les clignotants, etc.

L’autonomie du véhicule oui mais jusqu’à où ?

Dans les faits, la voiture autonome existe déjà et est déjà présente sur les routes. Par contre, lorsque l’on parle dans les médias de « voiture autonome », on parle de voiture autonome de niveau 5 ou de niveau 4. L’OICA (Organisation Internationale des Constructeurs Automobiles) a rédigé un barème permettant de classifier les véhicules autonomes en fonction de l’autonomie du conducteur et du contrôle du véhicule*.

Voici un résumé des niveaux d’autonomie des voitures :
  • Autonomie de niveau 0 : Tout est manuel.
    Vous avez le contrôle total des fonctions primaires du véhicule (comme par exemple la direction, les freins et la force motrice) mais avez quelques aides comme le radar de recul
  • Autonomie de niveau 1 : Tout est manuel mais vous pouvez déléguer au véhicule.
    Vous avez le contrôle total du véhicule, mais pouvez laisser le véhicule gérer une tâche de conduite type régulation de la vitesse (via le régulateur de vitesse adaptatif). Bien entendu, vous pouvez reprendre la main totale quand vous le souhaitez.
  • Autonomie de niveau 2 : Le mode Supervision
    La voiture gère seule la conduite sous votre supervision. En d’autres termes, la trajectoire est gérée par le véhicule, mais vous pouvez reprendre la main à tout moment.
  • Autonomie de niveau 3 : Abaissez votre vigilance.
    À partir de l’autonomie 3, vous pouvez laisser la voiture gérer la conduite en effectuant une autre tache brève comme par exemple prendre une bouteille d’eau et boire dans les embouteillages.
  • Autonomie de niveau 4 : La voiture prend le pas sur l’humain.
    À certains moments, la voiture prend en charge la route de manière autonome sans même nécessiter la présence du chauffeur. À noter qu’elle porte aussi la responsabilité des manoeuvres.
  • Autonomie de niveau 5 : donnez votre destination, vous êtes arrivés.
    La voiture prend en charge la conduite. Elle est totalement autonome en permanence. C’est l’exemple parfait de la Google Car ou Tesla model S.

*Notez que cela ne fait pas office de norme et est fourni à titre informatif.

Quelle marque me permettra de rouler en voiture 100% autonome ?

Les constructeurs tels que PSA (PeugeotCitroën), Renault & Nissan, Mercedes-Benz, Toyota, Audi et bien entendu Tesla sont sur le coup. Vous pourrez donc prochainement (d’ici 2020 si tout va bien) trouver des véhicules autonomes de grands constructeurs sur les routes de France.

Coté fiabilité, notez que le groupe PSA est le 1er constructeur à avoir obtenu les autorisation françaises pour expérimenter la conduite autonome avec des conducteurs « non experts »

Pour en savoir plus, rendez-vous sur « En route vers la voiture autonome » – Groupe PSA

Voitures autonomes de niveau 4 et 5 : En cas d’accident de la route, qui est responsable ?

Il s’agit là d’un point sensible. Notez bien que même si la technologie permet la circulation des voitures autonomes il y a d’autres points à prendre en considération comme la législation. En effet, s’il y a un accident lié à un véhicule autonome qui sera le responsable ? Le passager qui aurait pu reprendre la conduite en mode manuelle, le constructeur automobile, le développeur du programme d’intelligence artificielle ou bien tout simplement le véhicule ? Une réflexion toujours en cours qui nous permettra d’avoir un avis plus tranché sur la question du véhicule autonome.

En attendant, et si vous achetiez une occasion?

En attendant la voiture autonome, vous pouvez toujours vous orienter vers une voiture d’occasion de particulier qui a été inspectée & Garantie (au minimum 6 mois) en passant par carventura.com 🙂

> À lire aussi : Où se trouve la Tesla envoyée dans l’espace ?

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *