Interview Votre Auto – RMC : Comment faciliter et sécuriser la vente des voitures d’occasion ?

Ce dimanche 1er Mars 2020, François Sorel et Jean-Luc Moreau ont reçu Frédéric Lecroart pour présenter les services Carventura, montrer l’importance de la sécurisation de la vente mais aussi et surtout la qualité des véhicules mis à la vente. Retrouvez aujourd’hui l’interview de RMC Votre auto à partir de 4 minutes 40.

Écouter l’interview Carventura sur RMC

François Sorel – Comment faciliter et sécuriser la vente des voitures d’occasion ?

Jean-Luc Moreau – Et oui, parce que vous savez qu’il se vend aujourd’hui 3 fois plus de voitures d’occasion en France que de véhicules neufs.

F.S. – Et puis surtout, ça évolue, cette proportion ou pas ?

J-L. M. – Et bien il y en a plus oui, il y a de plus en plus de voitures d’occasion qui sont vendues au détriment des véhicules neufs. Alors je vais vous expliquer pourquoi, voilà, c’est mon explication perso, c’est Jean-Luc Moreau, donc cela n’a rien d’officiel. C’est juste que les gens sont, je pense, de plus en plus pauvres et n’ont plus les moyens d’acheter des voitures neuves. Ce sont les entreprises qui achètent les voitures neuves et les particuliers achètent des voitures d’occasion parce qu’il n’ont pas les moyens de se payer des voitures neuves. C’est pas plus compliqué que ça, donc le marché du véhicule neuf stagne ou baisse légèrement, il vient de baisser cette année. La proportion de véhicules vendus aux entreprises augmente régulièrement chaque année. Aujourd’hui, on a dépasser la barre des 50% donc c’est plus les particuliers qui achètent des voitures neuves, les particuliers n’ont les moyens que d’acheter des véhicules d’occasion
F.S. – Après il y a des nouveaux modèles économiques qui se mettent en place avec les LOA, des systèmes de location de longue durée..

J-L. M. – Oui on est d’accord mais justement donc c’est des sociétés qui achètent les véhicules. Même s’ils vont vous louer le véhicule mais donc vous ne l’achetez pas, vous le louez. Donc, le marché de l’occasion se porte à merveille et, comme tout marché qui se porte à merveille, il y a évidemment des arnaques et des problèmes. Alors comment arriver à déjouer tout ça ? Et bien heureusement il y a des sociétés qui vous accompagnent dans l’achat de voitures d’occasion. C’est le cas de Carventura, on a avec nous son fondateur, Frédéric Lecroart, bonjour Frédéric, alors vous avez monté Carventura quand ?

Frédéric Lecroart – Bonjour à vous, alors Carventura c’est une société qui a été créée le 28 janvier 2017, donc on est assez récent dans le paysage. Par contre, avec mon co-fondateur, on cumule plus de 35 années passées dans l’automobile donc on connait un peu l’automobile oui…
[…]

J-L. M. – Donc alors le but de Carventura c’est quoi ? Je décide d’acheter une voiture d’occasion mais j’y connais pas grand chose et vous allez m’aider de tous les côtés, c’est ça ?

Frédéric Lecroart – Alors, grosso modo, vous avez deux grands profils. Vous avez la majorité des gens qui veulent changer de voiture, ils en ont déjà une, ils veulent changer de voiture. Et donc là, on va les accompagner. Non seulement il faut trouver une solution pour leur ancienne voiture; soit ils demandent une reprise, soit ils souhaitent vendre leur ancienne voiture au meilleur prix et ils en ont besoin, ils ont besoin de l’apport de cette vente pour acheter la prochaine. Donc, le principe de Carventura c’est de les aider dans l’ensemble de l’achat et qui comprend souvent la vente de véhicule. Et puis j’entendais la semaine dernière, vous aviez un auditeur qui cherchait un véhicule pour sa fille qui faisait des études, qui cherchait un petit budget, donc là c’est pas quelqu’un qui veut changer de voiture, c’est quelqu’un qui veut acheter la première fois une voiture et pas cher. Et c’est là où l’on intervient, c’est que, souvent, quand vous dites « ma première voiture pas chère », si vous l’achetez vraiment pas cher, vous l’achetez 2000€ et que vous tombez en panne au bout d’un mois et que vous avez 2000€ de frais de réparation, ça devient un peu un cauchemar. C’est une mauvaise rentrée dans la vie d’un conducteur de voiture, y a plus la notion de plaisir. Donc on essaye de rétablir ça, de dire « et bien quelque soit le prix auquel vous achetez la voiture il faut que vous ayez toutes les sécurités ».

J-L. M. – Donc cet accompagnement physiquement c’est quoi ? Il y a quelqu’un qui va venir avec moi quand je vais aller voir la voiture ? Il y a quelqu’un qui va aller la voir à ma place ? C’est quoi en fait ?

Frédéric Lecroart – Alors on va le faire avant, c’est à dire que toutes les voitures qui sont mises en vente sur Carventura.com elles ont toutes été inspectées par des garagistes, des chefs d’atelier, des gens qui ont l’habitude de les réparer. Donc, elles sont inspectées plus d’une heure, elle font toutes l’objet d’un essai routier, pas juste un contrôle statique (regarder s’il y a des bosses, des rayures), mais vraiment un essai routier

J-L. M. – Donc une sorte d’expertise en fait qui valide les points qui ont été annoncés sur le véhicule. Parce qu’un particulier qui vend un véhicule d’occasion il peut raconter n’importe quoi…

Frédéric Lecroart – C’est ça

J-L. M. – Là, il y a donc un professionnel qui valide ce qui est dans l’annonce ?

Frédéric Lecroart – C’est ça. Alors nous on peut moins raconter n’importe quoi parce que derrière c’est nous qui portons le risque et qui garantissons donc déjà on serait pas idiot au point de vendre des voitures dont on est pas sûr. Donc effectivement il y a ce spécialiste qui fait un essai routier, qui fait 200 points de contrôle, et puis, pour être tout à fait honnête, il y a beaucoup de voiture que l’on décide de ne pas vendre sur Carventura.com parce que suite à ce test là, cet essai, et bien on dit que ce n’est pas tout à fait dans nos critères qualité ou alors c’est une voiture que vous pouvez vendre à un professionnel parce que lui peut l’acheter en connaissance de cause avec des frais à prévoir mais pas un particulier. Donc voilà, on fait à la fois cette inspection du véhicule, systématique, on prend des décisions au regard du rapport d’inspection, et puis on décide ou pas de la mettre en vente sur carventura.com Donc quand vous achetez sur Carventura.com, vous achetez déjà un véhicule vérifié, dont on est sûr et, que l’on va garantir au moins 6 mois.

J-L. M. – Tout le monde aujourd’hui va plutôt dans le sens de la sécurisation de la vente de véhicules d’occasion. On a par exemple en France Histovec, qui est, on va dire quand même que ça a été une avancée significative. Parce qu’il y a des pays en Europe où l’on a déjà un historique consultable des véhicules, en France on l’avait pas ou alors c’était très compliqué parce qu’il fallait passer par l’OTC (centre de contrôle technique) pour avoir le dernier contrôle technique du véhicule. Aujourd’hui on peut avoir quand même un historique un peu plus précis des véhicules. Vous travaillez avec ce genre de chose ? Et est-ce que vous auriez des désirs pour améliorer le système ?

Frédéric Lecroart – Alors, nous nos désirs, c’est tout ce qui va dans le sens de la transparence pour les acheteurs. Quand vous achetez une voiture d’occasion, il est extrêmement important de comprendre l’histoire de cette voiture

J-L. M. – Savoir combien elle a eu de propriétaires, si elle a été réparée, si elle a eu des accidents graves, …

Frédéric Lecroart – Exactement, et ça Histovec est si vous voulez une très bonne nouvelle. C’est vrai que chez Carventura on a ce côté très humain, on discute beaucoup avec nos clients que l’on accompagne, à la fois les acheteurs et les vendeurs mais, Histovec est pour nous une très bonne nouvelle, elle apporte de la transparence, elle apporte la connaissance de l’histoire de la voiture. Mais ce qui nous manque cruellement, comme vous le disiez, c’est les kilométrages garantis. Et on a un petit voisin, effectivement, un petit pays très sympathique, je suis du nord de la France donc effectivement on a un petit pays qui s’est extrêmement bien structuré pour apporter cette garantie sur le kilométrage. Et ça, c’est quelque chose de vraiment… On en rêve pas c’est réaliste, c’est une histoire de transparence

J-L. M. – Est -ce qu’il y a beaucoup d’arnaque au trafic de kilométrage d’ailleurs dans les véhicules que vous consultez vous, parce qu’il y a des experts qui les regardes est-ce que vous fréquemment vous voyez des voitures où il y a 50 000 km au compteur mais manifestement elles ont beaucoup plus ?

Frédéric Lecroart – Alors, fréquemment, je veux pas lancer une psychose, on en voit, c’est vrai. Et d’ailleurs on prend souvent cette décision de dire non pas sur Carventura.com . Mais on en voit, pour être très explicite, c’est plutôt sur des marques allemandes où l’on a des doutes sur le kilométrage. Ça a pu arriver sur quelques petites citadines française mais c’est très très rare. Donc c’est vrai que oui on en voit, et on décide de ne pas les mettre en vente bien sûr.

J-L. M. – Vous n’avez pas de véhicules qui proviennent de l’étranger vous sur Carventura ?

Frédéric Lecroart – Non, ça c’est un choix aussi parce que l’on est pas capable de garantir l’histoire de la voiture. Je ne sais pas dire si elle a eu trois vies, elle a passé trois frontières donc dès qu’elle a passé une frontière j’ai un peu peur pour mes clients. Encore une fois Carventura prend le risque, on apporte une garantie donc si on est pas capable de tenir une promesse…

J-L. M. – Ah vous apportez une garantie, alors c’est quoi le premier niveau de garantie ?

Frédéric Lecroart – Alors, le premier niveau de garantie que l’on apporte c’est sur toutes les grosses pannes lourdes. Je disais, une casse moteur, une boite de vitesse, donc toutes les choses qui peuvent s’avérer très couteuses. C’est sur que si vous avez cassé l’allume cigare ça ne va pas être dans la garantie. Donc on est sur une garantie mécanique sur tous les organes qui sont très coûteux s’ils sont défaillants.

J-L. M. – D’accord, ça a un coût j’imagine tout ça, vous vous rémunérez comment ?

Frédéric Lecroart – Alors la bonne nouvelle, effectivement je vois que vous parlez souvent des bons plans sur RMC, quand vous mettez en vente votre voiture sur Carventura.com, c’est totalement gratuit pour le vendeur. Totalement : l’inspection, le conseil, on prend les photos, on les publie, et on se rémunère à la vente du véhicule, un peu comme une agence immobilière. On engage des frais en avance pour mettre en vente et une fois qu’elle est vendue, on se rémunère, on prend une commission sur la vente
Jean-Luc Moreau – Merci beaucoup Frédéric, donc Carventura sur le web.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *