Impact du coronavirus sur le monde de l’automobile

Le mois de mars a marqué le début de l’effondrement du secteur automobile. Face à la pandémie du Covid-19, beaucoup de garages, distributeurs, usines, plateformes e-commerce ont mis en stand-by leur activité le temps de trouver des solutions viables pour maintenir ou non leur business, dans le respect de la santé de leurs collaborateurs, de leurs clients et du décret du 16 mars. Cette situation inédite a permis de se rendre compte de certaines failles dans les circuits, forçant les acteurs de ce secteur à se remettre en question et innover. En espérant que le monde connaisse des jours meilleurs, et que le secteur de l’automobile aussi, voici quelques chiffres représentatifs du mois de mars.

  • 70% d’immatriculations de véhicules d’occasion en moins
  • 1,2 million de véhicules qui ne sont pas sortis de l’usine
  • 1,1 million de personnes au chômage technique dans le secteur automobile
  • 72% de ventes de voiture neuves en moins 
  • 20% de recul sur l’année 2020 est prévu
  • Tous les constructeurs voient leurs résultats en baisse sauf Tesla dont les ventes ont grimpé de 26,4% 

Après ces chiffres pour la plupart catastrophiques, le secteur automobile va devoir se reconstruire, se renforcer et sûrement se réinventer. Ce qui se profile déjà à l’horizon ? Une réflexion sur le traitement des leads et des clients, sur la digitalisation des ventes mais aussi sur tous les partenariats stratégiques, canaux de distribution et processus de cet éco-système interdépendant.

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *