Astuces : comment nettoyer du vomi dans la voiture ?

Il y a des moments qu’on aimerait bien ne pas avoir à vivre comme par exemple… nettoyer du vomi dans sa voiture. Malheureusement, ça arrive même aux meilleurs. Enfant malade, retour de soirée mouvementé…, on vous dit tout pour savoir comment bien réagir en cas de catastrophe.

Quelqu’un a vomi dans votre véhicule ? Le premier conseil que l’on peut vous donner est de ne pas attendre pour nettoyer, que cela soit à l’intérieur ou à l’extérieur (ça pourrait abîmer la peinture…). Dans l’habitacle, réagir au plus vite évitera à la tache de s’incruster en profondeur et à l’odeur de s’imprégner durablement. 

Ensuite, suivez ces conseils dans l’ordre…

Conseils pour nettoyer du vomi et enlever les odeurs

  1. Enlever le plus gros
    Commencez par ôter le plus gros des dégâts à l’aide d’essuie-tout et d’un sac jetable en prenant garde à ne pas étaler davantage. 
  2. Décoller les résidus
    Munissez-vous d’une bouteille d’eau gazeuse (peu importe la marque 🙂) et mouillez le tissu. Cela va décoller les morceaux éventuellement restés collés à l’étape 1. Frottez délicatement avec un tissu microfibre humide et absorbez l’humidité avec de l’essuie-tout.
  1. Enlever la tâche
    Mélangez du bicarbonate de soude avec de l’eau. Le but est d’obtenir une sorte de pâte qui ne coule pas. Recouvrez les zones tachées en pâte épaisse et laissez agir 15 minutes environ, le temps que cela sèche. Aspirez ensuite le tout et rincez de nouveau à l’eau claire. 
  1. Supprimer les mauvaises odeurs
    Une fois la tache sèche, si une mauvaise odeur persiste, saupoudrez de café moulu. Laissez agir au moins une heure puis aspirez. Normalement l’odeur devrait disparaître.

Si malgré tout cela, rien n’y fait, vous pouvez bien entendu confier votre voiture à un professionnel. Le prix variera en fonction de la prestation choisie et de la taille de votre véhicule. 

Limiter les risques de vomi en voiture

Le mieux, c’est quand même d’anticiper et empêcher quiconque de vomir dans votre chère voiture, n’est-ce pas ?

Lorsqu’une personne est sujette au mal des transports (aussi appelé “cinétose”), il y a plusieurs astuces qui peuvent la soulager et faire que le voyage se passe sans encombre. 

Dans la voiture, soyez prévoyant en ayant toujours à portée de main un sac à vomi, de l’essuie-tout et de l’eau. En complément…

Conseils au conducteur :

  • Évitez les accélérations ou freinages trop brusques.
  • Ne mettez pas le chauffage trop fort. Si possible, laissez les fenêtres un peu entrouvertes.
  • Faites en sorte que le niveau sonore dans l’habitacle ne soit pas trop élevé (radio, discussions, etc.).
  • Prévoyez de faire des pauses régulièrement.

Conseils au passager en proie au mal des transports :

  • Ne partez pas le ventre vide, mais ne mangez pas trop non plus. Évitez l’alcool.
  • Montez si possible à l’avant du véhicule ou au milieu à l’arrière, de façon à mieux voir la route.
  • Essayez de ne pas trop bouger. Si besoin, mettez-vous en position semi-couchée en fermant les yeux.
  • Ne lisez pas pendant le trajet.
  • Regardez au maximum l’horizon ou un point stable à l’extérieur du véhicule. 

Si malgré tout rien n’y fait, demandez conseil en pharmacie.
Il existe des médicaments spécifiques pour le mal des transports.

Toutes les voitures d’occasion vendues sur Carventura.com sont inspectées au préalable par un professionnel de l’automobile qui prête attention à ce genre de détails : taches, odeurs, etc. De quoi éviter les mauvaises surprises à l’achat. 😉 

Et vous, avez-vous d’autres astuces anti-vomi ? Partagez-les avec nous en commentaire. 

Partager