Conseils pour acheter et installer une caméra de recul

Toutes les voitures n’ont pas encore la chance d’être équipées de série avec une caméra de recul. Pourtant c’est très pratique et cela permet d’éviter des accidents fâcheux et des réparations souvent coûteuses. Alors, quels critères prendre en compte pour acheter une caméra de recul ? Comment en installer une sur un véhicule qui n’en a pas ? On vous en dit plus !

Il y a peu, nous vous donnions plus d’informations sur ce que sont les caméras de recul et leur utilité. Comme leur nom l’indique, ces caméras permettent de visualiser ce qui se trouve derrière le véhicule lorsqu’on effectue une marche arrière. Plutôt utiles pour éviter une barrière, un animal ou tout autre chose sur notre chemin ! Elles sont à ne pas confondre avec les radars de recul qui eux se contentent d’émettre un bip sonore lorsque la voiture recule.

Si aujourd’hui les constructeurs équipent quasiment systématiquement leurs modèles neufs de radars et de caméras de recul, ce n’est pas toujours le cas. En occasion, il est bien entendu possible d’en trouver avec, mais cela peut être plus rare. La solution dans ce cas ? En installer une !

Acheter une caméra de recul

Généralement, une caméra de recul est en fait vendue dans un kit avec les connecteurs adaptés et l’écran de contrôle. Pour acheter un kit caméra de recul, le plus simple est, sans grande surprise, de vous rendre sur Internet ! Le choix du kit ne dépend pas spécialement de votre véhicule, mais plutôt du prix que vous voudrez y mettre et des options désirées. 

👉  Bon à savoir : certains kits sont spécialement conçus pour des véhicules longs, des camping-cars ou des camions. Prêtez-y attention lors de votre recherche !

Les prix varient de 50 € à 500 € selon les modèles. Un budget de 100 à 200 € devrait suffire pour une caméra de qualité et durable (hors frais d’installation éventuels). 

Voici quelques-uns des éléments qui jouent sur le prix : la technologie utilisée, la taille de l’écran, la qualité de l’image, la vision nocturne, l’angle de vision, l’affichage des tracés pour l’aide au stationnement…

Conseils pour l’achat d’un kit caméra de recul

Conseil n°1 : pensez durabilité et revente

Installer une caméra de recul, on n’a clairement pas envie de faire ça tous les quatre matins. Alors, quitte à le faire, on évite le bas de gamme ! Sinon, sur le long terme vous serez forcément perdant(e). Mieux vaut investir un petit peu plus à la base et avoir un système de qualité, sur lequel vous pourrez vraiment compter. Et puis, cette installation sera aussi un atout si vous revendez un jour (pensez à carventura.com pour la revente si vous ne voulez rien gérer 😉).

Conseil n°2 : caméra filaire ou non filaire ?

Les caméras de recul existent en version filaire et non-filaire “wifi”. La version filaire présente l’avantage de fonctionner sans risque d’interférences liées aux éléments extérieurs (surtout en zone urbaine) ou aux intempéries. Néanmoins, son installation est plus compliquée à faire.

Les caméras non-filaires, ou wifi, sont beaucoup plus faciles à installer mais leur signal pourrait être détérioré en cas d’interférences. Mais, à en croire les commentaires sur Internet, peu de personnes semblent relever ce problème.

Conseil n°3 : les options clés

Avant de sortir votre carte bancaire, prenez le temps de réfléchir à vos besoins et aux fonctionnalités indispensables que votre kit devra avoir. On vous conseille… 

  • Un angle de vue autour du véhicule de minimum 120°
  • Une taille d’écran suffisante (au risque sinon de ne rien voir) avec une résolution TFT-LCD pour des images nettes en haute résolution de 720p à 1080p.
  • Une bonne résistance à l’eau, au soleil et aux poussières : pour cela, choisissez un kit avec un indice IP67 ou plus. 
  • Un mode nuit : eh oui… on ne se gare pas toujours quand il fait jour !
  • Un mode assistance au stationnement pour afficher les tracés à suivre et bien effectuer les manœuvres. 

Installer une caméra de recul 

L’installation d’une caméra de recul n’est pas très compliquée et reste de l’ordre du possible pour le commun des mortels, surtout pour les modèles non-filaires. 

Sur Internet, de nombreux tutos sont disponibles comme celui-ci ou encore celui-ci.

Globalement, la manipulation consiste à fixer la caméra en haut de la plaque d’immatriculation ou au niveau du pare-choc. Pas besoin de percer, les supports de fixation sont inclus (scotch double-face le plus souvent). Pour une caméra sans fil, l’idée est de brancher la caméra aux fils des feux de recul du véhicule et à la masse. L’écran, à l’avant, doit être branché sur une prise 12V comme celle de l’allume-cigare par exemple. Ensuite, l’écran s’allumera dès que la marche arrière sera enclenchée. 

Si vous n’êtes pas sûr(e) de vous, rien de mieux que de faire appel à un professionnel. Il vous en coûtera entre 50€ et 400€ selon le modèle de votre voiture et la difficulté d’installation.

Besoin d’une voiture avec caméra de recul intégrée ?

Vous avez finalement envie de changer de voiture pour un modèle mieux équipé ? Vous trouverez sûrement votre bonheur en occasion et à petit prix sur notre site Carventura.com. 🙂

Regardez du côté des “équipements et options” sur les voitures qui vous intéressent pour vérifier qu’elles bénéficient bien de la caméra de recul et vous voilà paré(e) à toute épreuve !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *