28/09/2021

Compteur trafiqué : comment le détecter ?

C’est entre 5 à 12% des véhicules d’occasions revendus en Europe qui sont touchés par la fraude au kilométrage. Bien que ce soit un délit passible de 2 ans de prison et 37 500 € d’amende, les français restent sujets à la fraude. Pour ne pas tomber dans le piège, on vous explique comment repérer un compteur frauduleux. 

Quels sont les véhicules touchés par la fraude au compteur ? 

D’après une étude menée par l’entreprise CarVertical en Europe, la France serait un des pays les moins touchés par cette fraude. En effet seulement 3% des véhicules sont trafiqués, mais il faut tout de même rester vigilant. 

Cette étude nous permet également de comprendre quels véhicules sont les plus touchés par cette fraude. On retrouve en tête du classement les véhicules allemands des marques BMW, Audi ou encore Volkswagen. Et pour cause, les véhicules allemands haut de gamme sont très endurants et très recherchés sur le marché de l’occasion. Ainsi, en diminuant le compteur, les vendeurs s’assurent facilement 1 000€ supplémentaires sur le prix de vente, voire plus. Bien évidemment, trafiquer un compteur est puni par la loi en France. D’après l’article L213-1 du code de la consommation, en trafiquant un compteur vous risquez 2 ans de prison et 37 500 € d’amende.

Détecter un compteur à rouleaux trafiqué

Les compteurs analogiques, dit compteur à rouleaux, ont désormais disparu de la production mondiale. Cependant, certains véhicules vendus d’occasions en disposent encore. Puisqu’il s’agit ici d’un mouvement de rotation mécanique, il est plus facile à trafiquer.

S’il s’agit d’un compteur à rouleaux comme sur les véhicules relativement ancien, il faudra être très vigilant. En effet, il s’agit de compteurs faciles à trafiquer, même pour les bricoleurs du dimanche. Dans ce cas, il faudra faire attention à l’alignement des chiffres qui est rarement parfait lorsqu’il est fait manuellement. Vous pouvez également jeter un œil au vis des rouleaux du compteur qui auront été dévissées et re-vissées si le compteur a été modifié.

Détecter un compteur numérique trafiqué  

Le compteur numérique est le plus présent sur les voitures récentes. Celui-ci est plus difficile à trafiquer, cependant, il est désormais disponible à la vente une machine permettant de modifier l’affichage du compteur. Une sorte de tablette qui se branche directement sur la voiture et qui, en quelques manipulations, permet aux escrocs d’entrer le kilométrage qu’ils souhaitent afficher. Ils ne sont donc malheureusement pas plus fiables que les compteurs mécaniques. Au contraire, puisque les compteurs numériques trafiqués sont plus compliqués à repérer.

Pour les compteurs numériques, il vous faudra porter une attention particulière aux factures fournies par le propriétaire du véhicule. En regardant les différents contrôles techniques notamment vous pourrez vous assurer que le kilométrage est bien cohérent et qu’il n’a pas soudainement diminué. Vous pouvez également contacter le garage ayant effectué les dernières réparations pour vérifier avec eux que le kilométrage est bien le bon. 

Les autres éléments à contrôler…

Peu importe le compteur, l’état du véhicule peut vous laisser des indications. Si le volant est devenu quasiment lisse, que certains boutons sont effacés à force d’être utilisés et que les sièges sont visiblement usés, il est peu probable que le véhicule n’ait roulé que 100 000 km. N’hésitez pas non plus à appeler les garages ayant effectué les dernières réparations ou contrôles techniques. Il est indiqué sur le carnet d’entretien. En effet, certains escrocs peuvent aller jusqu’à la falsification de factures. Il est donc important de vérifier qu’un professionnel a bien examiné le véhicule que vous souhaitez acheter, et qu’il puisse vous garantir le kilométrage.

 Le mémo

Pour vous assurer que vous achetez un véhicule fiable nous vous conseillons de vérifier si : 

  • L’entretien du véhicule s’est fait en France, permettant une vérification des contrôles techniques plus facilement. Vous pouvez également faire la demande de l’historique du véhicule. En remplissant un simple formulaire en ligne vous pouvez retrouver toutes les informations concernant le véhicule et ses précédents contrôles techniques. Vous pouvez ainsi demander au vendeur de vous le fournir avant de passer à l’achat. 
  • Le véhicule dispose bien d’un certificat de non-gage, confirmant qu’il peut être vendu. Ce document est obligatoire à la vente, si le vendeur n’en a pas, cela peut signifier que le véhicule a été volé, et donc potentiellement trafiqué. Bon à savoir : Un véhicule sans ce certificat ne pourra être immatriculé par la suite. 
  • Le type de compteur est une indication. Les compteurs à rouleaux ont été arrêtés dans les années 90. Si un véhicule à rouleaux indique peu de kilométrage, méfiance ! 
  • En cas de doute persistant, vous pouvez également appeler le constructeur et lui donner le numéro de châssis du véhicule. En effet, les constructeurs disposent de toutes les informations concernant l’historique des réparations. Ils pourront ainsi vous indiquer les dates et le kilométrage du véhicule lors de ses derniers passages en garage. Cela vous permettra de croiser les informations de réparations avec le carnet d’entretien et de vérifier le kilométrage.

Choisir un vendeur de confiance 

Si vous souhaitez acheter un véhicule d’occasion, vous pouvez vous tourner vers une entreprise spécialisée qui inspecte ses véhicules avant la mise en vente. C’est le cas de Carventura.com. Chez nous, tous les véhicules en vente sur notre site sont inspectés et essayés avant d’être garantis pour vous éviter toute mauvaise surprise au moment de la réception de votre véhicule d’occasion.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *