Comment j’ai gagné 2000€ supplémentaires lors de la vente de ma voiture (ou l’art de refaire sa terrasse)

Il y a quelques mois, j’ai voulu vendre ma voiture. Une Peugeot 508 RXH, achetée neuve 3 ans auparavant, avec un peu plus de 68 000 km au compteur et en bon état. J’avais envie de monter en gamme, et je louchais depuis quelques temps sur le nouveau 5008. Plein d’entrain je me suis donc lancé dans les petites annonces, la prise de photo, les coups de téléphone quotidiens… et je vais vous dire pourquoi j’ai vite arrêté.

D’une, je ne suis pas du tout un expert et je n’avais aucune idée de ce que je vendais. (Ah, c’est une voiture, pas un churros ?) C’était donc assez compliqué sachant que je voulais quand même tirer un avantage de cette vente… Comment fixer un prix sur une occasion ? Comment estimer l’état du véhicule ? Comment être sûr d’être payé ? Franchement, il y avait de quoi devenir dingue et surtout de quoi se faire avoir dans tous les sens (comment ça, ce chèque est en chêne massif ?).

De deux, j’avais bien mieux à faire que de passer mon temps à répondre aux annonces, à jouer le call center pour donner plus d’infos, et à rencontrer des acheteurs qui cassent mon argumentaire de vente en moins de trois secondes chrono. Quelle perte de temps alors que je préfère largement m’entrainer au baby-foot subaquatique.

Du coup, je me suis dit que j’allais me tourner vers des professionnels. Ce qui est pratique, c’est qu’ils me donnent une estimation donc je sais déjà un peu mieux ce que j’ai entre les mains. Mais voilà qu’après avoir comparé les offres des pros et des particuliers, je me rends compte qu’on essaie de vendre ma voiture pour une bouchée de pain, et gluten-free de surcroît ! Certes, elle peut se vendre rapidement mais je préfère encore garder ma Titine quelques semaines de plus que de la bazarder de cette façon.

Voilà. Retour à la case départ alors que j’ai déjà perdu environ 27540 secondes de ma vie pour cette histoire. J’aurais presque eu envie de mettre ma tête dans le sable et de ne plus jamais en sortir. (Bon, j’exagère à peine… Puis en même temps, si vous avez un jour cru qu’il y avait la plage sous les pavés, pardonnez-moi de vous dire que vous vous êtes fourvoyés).

Finalement, au détour d’un repas entre amis, le miracle se fait. J’explique mes péripéties automobiles et on me parle d’un service particulièrement intéressant. En gros, “ils te prennent les photos, font l’inspection, mettent les annonces en ligne, trouvent un acheteur, lui livrent la voiture et te font un virement sécurisé.” Mmh ça ressemble à une licorne quand même. Mais je tente, je ne suis plus à ça près. Je demande une estimation en ligne et là tout se fait très vite. Je vends ma voiture en deux semaines, à 2000 euros de plus que ce qu’on me proposait ailleurs. La force du happy ending, et me voilà simplement ravi.

Vous vous doutez bien que je parle de Carventura étant donné que vous lisez cet article sur son blog mais un conseil : faites le test, vous pourrez peut-être vous aussi refaire votre terrasse grâce à l’argent supplémentaire que vous aurez touché (si, si, true story). Et dans tous les cas, je suis sûr que vous avez bien mieux à faire que de vous casser la tête à vendre votre voiture !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *