Comment acheter un véhicule d’occasion sans vice caché ?

L’achat d’une voiture d’occasion n’est pas toujours synonyme de bonne nouvelle. Vous pouvez retrouver des véhicules mal entretenus sur le marché de la vente entre particuliers voire même acheter un véhicule avec vice caché. Que faire en cas de litige ? Quelle est la meilleure option d’achat pour éviter le vice caché ? Carventura vous explique !

Concrètement, un vice caché, c’est quoi ?

Contrairement à ce que l’on pourrait croire, tout dysfonctionnement n’est pas un vice caché. On parle de vice caché lorsqu’il répond à plusieurs critères :

  • Ne pas être détecté et détectable au moment de la vente,
  • Peut compromettre l’utilisation du véhicule,
  • Être malgré tout présent lors de la vente

Cependant il peut aussi être dû au fait que le véhicule ait été accidenté et réparé avec des pièces non destinées au véhicule en question. C’est d’ailleurs pour ça que nous vous conseillons d’avoir un rapport d’inspection du véhicule avant l’achat.

Le rapport d’inspection permet de connaitre l’état réel du véhicule, il pourra vous conforter dans votre achat mais aussi la bonne foi du vendeur.

👉 Dernier conseil : demandez au vendeur les documents liés à l’entretien du véhicule lors de l’achat d’une occasion.

J’ai acheté un véhicule d’occasion,
que faire en cas de vice caché ?

Plusieurs options s’offrent à vous si vous avez été victime de vice caché. Cependant, il est nécessaire de faire appel à un professionnel pour constater ce vice caché. Rassurez-vous, même si les démarches sont parfois longues, vous devriez pouvoir être protégez légalement.

Tout d’abord, la garantie constructeur peut vous être d’une grande utilité si votre véhicule est encore sous garantie. En effet elle couvre les propriétaires de véhicules contre les vices cachés (soit par un remplacement de la pièce, soit par une réparation) mais attention, il faudra avoir fait l’intégralité de l’entretien par le constructeur.

Dans le cas où vous n’avez pas ou plus de garantie constructeur : vous pouvez commencer par en discuter avec le vendeur et convenir d’un arrangement à l’amiable. Deux cas de figure : soit par un remboursement des frais engendrés par le vendeur, soit l’annulation de la vente.

Légalement, vous êtes aussi protégés par le code civil mais vous devez prouver que le vice est antérieur à votre achat, est impropre à l’usage de la voiture et que ce fait était connu du vendeur…En d’autres termes, il s’agit d’une démarche qui peut s’avérer longue, fastidieuse et onéreuse autant pour le vendeur que l’acheteur.

Je veux acheter un véhicule fiable, par où passer ?

Pour minimiser les risques il sera préférable de s’orienter vers un professionnel de l’automobile plutôt que vers une vente entre particuliers. Cependant cette option est généralement plus onéreuse. Et n’oubliez pas qu’un véhicule peut avoir quelques défauts qui ne sont pas considérés comme vice caché.

Vous pouvez aussi opter pour un intermédiaire de confiance tel que Carventura : grâce à son réseau de partenaires, toutes les annonces de voitures publiées sont conformes à certains critères :

  • Kilométrage et âge,
  • Historique du véhicule,
  • Inspection et essai sur route,
  • Rapport d’inspection à disposition,

En bref, vous connaissez parfaitement l’état du véhicule avant son achat et bonus sur le capot : vous bénéficiez aussi d’une garantie de 6 mois minimum !

Et si vous passiez par Carventura.com pour votre prochain achat ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *