C’est quoi l’ESP sur une voiture ?

On vous parle souvent d’options comprises dans le véhicule mais au final que veulent dire ces acronymes? Aujourd’hui Carventura vous donne quelques informations complémentaires sur l’EPS

C’est quoi l’ESP sur une voiture ?

L’ESP est un correcteur électronique de trajectoire, de l’anglais Electronic Stability Program. Il fait parti des équipements d’aide à la conduite de la plupart des véhicules (dont le système ABS, ASR, ECB). L’ESP est d’ailleurs un système obligatoire sur tous les véhicules immatriculés pour la première fois depuis le 1er janvier 2012. 

En d’autres terme, l’ESP permet de ramener le véhicule sur la trajectoire voulue notamment en contrôlant la perte de stabilité et l’adhérence du véhicule (notamment sur sol humide). Il est donc très utile lors de virages notamment si votre véhicule adhère mal au sol (sous un déluge par exemple…).

Notez néanmoins, surtout si vous êtes dans une période d’achat 😉 , le fait que l’EPS est nommé différemment en fonction des constructeurs : 

  • EPS (Electronic Stability Program) : chez Peugeot, Citroën, Opel, Skoda 
  • DSC (Dynamic Stability Control) : BMW, Jaguar
  • DSTC (Dynamic Stability and Traction Control) : Volvo
  • VSA (Vehicle Stability Assist) : Honda
  • VSC (Vehicle Stability Control) : Toyota, Lexus
  • VDC : chez Nissan, Alfa Romeo, Fiat

Bon à savoir, le système ESP a été créé en 1990 et est obligatoire depuis 2012

Concrètement, comment fonctionne l’ESP ?

L’ESP est un système comportant 4 capteurs :

  • Le capteur de vitesse de lacet
  • Le capteur de vitesse de rotation des roues
  • Le capteur d’angle du volant ou de braquage
  • Le capteur de pression des pneus

L’ensemble de ces capteurs situés à l’avant et à la l’arrière du véhicule permettent à la voiture de freiner de deux manières différentes : 

  • Un freinage sur la roue arrière intérieure en cas de sous-virage 
  • Un freinage sur la roue avant extérieure en cas de survirage

Ce système permet aussi réduire une puissance trop importante des roues motrices en jouant sur l’antipatinage et sur l’accélérateur

Comment entretenir l’ESP de son véhicule ?

Très fiable, le système ESP nécessite cependant un entretien rigoureux du système de freinage : une purge régulière du circuit hydraulique et l’utilisation d’un liquide spécifique de type « DOT4 » est nécessaire pour l’ESP et l’ABS.

Pourquoi le voyant ESP s’allume ? 

Il y a trois raisons pour lesquelles votre voyant ESP peut s’allumer, bien entendu, cela ne veut pas non plus dire qu’il y a un problème : 

  • Au démarrage du véhicule il est normal de voit le voyant s’allumer
  • En route, le voyant peut rester allumé lorsque le système ESP est actionné 
  • En cas de dysfonctionnement de l’ESP le voyant restera allumé. Il est donc nécessaire d’effectuer un contrôle auprès d’un professionnel de l’automobile 

Quelques questions souvent posées concernant l’ESP…

Suis-je obligé d’aller chez mon garagiste en cas de dysfonctionnement de l’ESP ? 

Et oui, car l’absence d’ESP détériorera le comportement de votre véhicule et donc accentuera les risques d’accident. 

Quand enlever l’ESP ?

Vous ne devez jamais enlever l’EPS de votre véhicule. On entend parfois souvent la question « faut-il enlever l’ESP sur la neige? » la réponse est bien évidemment NON. L’ESP peut d’ailleurs être très utile en cas de perte d’adhérence sur une route enneigée 😉

Pour finir, si vous déconnectez le système d’ESP de votre véhicule, en cas d’accident, votre responsabilité sera mise en cause. 

À titre indicatif, quelques prix liés à l’ESP : 
  • 1€ en moyenne pour le changement de la lampe du voyant EPS, jusqu’à 80€ avec dépose et pose chez un professionnel

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *