Alcool & conduite : tout ce que vous devez savoir avant de prendre la route

Que ce soit pendant les fêtes de fin d’année, en soirée entre amis ou tout simplement en rentrant d’un repas un peu trop arrosé, on se pose souvent la question de son taux d’alcoolémie. Aujourd’hui, l’équipe Carventura fait le point sur la limitation du taux d’alcool dans le sang lors de la conduite ainsi que les sanctions associées… Un article à lire sans modération. 😉

Alcool au volant  : le taux d’alcoolémie

À la question « Puis-je conduire en ayant bu de l’alcool ? » nous répondrons “oui mais…”. Vous pouvez en effet conduire en ayant bu de l’alcool mais la conduite en état d’ivresse est prohibée. On entend par état d’ivresse un taux d’alcoolémie supérieur à 0,5 g/l de sang (soit 0,25 mg/l d’air).

Concernant les sanctions pour consommation d’alcool, voici un petit récapitulatif des risques que vous prenez :

AmendePermis, points & véhicule
Alcool au volant supérieur ou égal à 0,5g/l et inférieur à 0,8g/l dans le sang (entre 0,25 et 0,4mg/L d’air expiré)Minorée : 90€
Forfaitaire : 135€
Majorée : 375€
Maximum : 750€
Retrait de 6 points avec suspension de permis possible
Alcoolémie supérieure ou égale à 0,8g dans le sang (≥ 0,4mg/L d’air)Maximum : 4500€Retrait de 6 poins avec immobilisation du véhicule (+ mise en fourrière)
Retrait du permis (voire suspension)

Bien entendu, ces risques sont complétés par des risques de danger sur la route (accident, homicide, etc.). 

Conseils pour calculer son taux d’alcoolémie

Bien entendu, il n’est pas interdit de boire avant de conduire mais sachez que vous n’avez le droit qu’à une petite quantité d’alcool (moins de 0,25 gm/l d’air). Cela correspond à un maximum de : 

  • 25 cl de bière à 5°, 
  • 12,5 cl de vin de 10° à 12°, 
  • 3 cl d’alcool distillé à 40°

Ainsi, chaque verre fait monter le taux d’alcoolémie de 0,20 g à 0,25 g en moyenne. Il faudra donc faire des calculs avant de prendre la route. En attendant, si vous souhaitez calculer rapidement votre taux d’alcoolémie, nous vous conseillons d’utiliser un outil comme onconux.

Notre dernier conseil sera donc de ne pas boire avant de prendre le volant et… de rester le SAM de la soirée. 😉

Quels sont les risques en cas de refus au contrôle de taux d’alcoolémie ?

En cas de refus, vous recevrez une amende de 4500€. À cette amende s’ajoutent des peines complémentaires comme la suspension de permis (3 ans minimum), l’annulation du permis, des jours d’intérêt généraux ou encore une confiscation de votre véhicule ainsi que la réalisation d’un stage de sensibilisation à la sécurité routière.

Partager